Conclusion

Nous pouvons donc conclure qu’avec les progrès plutôt rapides faits dans la maitrise de l’énergie nucléaire, l’armement atomique s’est fait une réelle place dans les moyens militaires de certains pays, en effet, 16000 ogives nucléaires sont recensées dans le monde et environ 4000 sont déployées et prêtes à l’emploi. Mais malgré tout, les différents gouvernements se rendent globalement compte des dégâts massifs et irréversibles qu’une attaque nucléaire peut engendrer. Tout d’abord dans toute l’Histoire, seuls les États-Unis ont eu recours à l’utilisation de la bombe atomique et depuis une trentaine d’année la quantité d’ogives dans le monde a largement diminué, elle était de 64000 en 1986. Mais malgré cette prise de conscience, cette énergie continue d’être exploitée dans d’autres domaines, autres que la classique bombe, par exemple pour les réacteurs navals qui sont devenus biens plus performants. Mais ces moyens très efficaces ayant évolué rapidement, la défense nécessaire pour les contrer, elle, n’est pas encore réellement au point, ce qui rend cet armement d’autant plus dangereux, et nous n’en sommes encore qu’aux prémices de la maitrise.

 

Fermer